Josée Grand’Maître délaisse sa raquette, mais pas sa passion pour le sport

Toronto, 18 juillet 2015 (Sportcom) – Après une carrière de plus de 25 ans au sein de l’équipe nationale qui l’a menée aux quatre coins du globe, la joueuse de racquetball Josée Grand’Maître a annoncé qu’elle remisait sa raquette.

« En acceptant un poste au sein du Comité olympique canadien, je savais que j’aurais des choix à faire et j’étais prête à renoncer à ma carrière d’athlète internationale », explique la gestionnaire – services aux équipes qui est entrée en fonction en janvier 2015.  « J’ai aussi dû me désister de mon poste honorifique de chef de mission adjointe pour les Jeux panaméricains. »
Dirigée par son conjoint, l’entraîneur Michel Gagnon, Josée Grand’Maître aura marqué par plus d’une façon l’histoire du racquetball au pays. Au cours de sa carrière, elle a décroché 10 médailles aux Championnats du monde et 18 titres canadiens. L’athlète qui aura 54 ans en juillet a particulièrement connu du succès en double, remportant sept médailles en Championnats du monde tout en montant sur la troisième marche du podium en double aux Jeux panaméricains de Saint-Domingue, en 2003.
« C’est un privilège de représenter son pays à l’étranger, et c’est aussi une responsabilité. Je pense que j’ai été une bonne ambassadrice  à chaque événement », affirme la Longueuilloise qui a savouré chaque minute de son aventure. « Il y a eu de bons moments, d’autres moins joyeux, mais en somme, ce fut une expérience super positive et très enrichissante. »
« Oui, il y a des matchs que j’aurais aimé réécrire et certaines médailles supplémentaires que j’aurais aimé aller chercher, mais je n’ai pas de regrets. J’ai toujours compétitionné au meilleur de ma capacité », poursuit-elle.
Ses succès resteront longtemps gravés dans le monde du racquetball canadien. Racquetball Canada a instauré un trophée perpétuel à son nom, le Trophée Josée Grand’Maître, remis annuellement par la fédération canadienne aux championnes féminines en double lors du championnat canadien. Josée Grand’Maître en a d’ailleurs été la première récipiendaire. «Je remercie mes partenaires de double qui m’ont motivée pendant toutes ces années, et aidée aussi à prolonger ma carrière à travers plusieurs saisons!  »
« Racquetball Canada remercie Josée pour toutes ces années pendant lesquelles elle a été un pilier de l’équipe nationale. Elle a inspiré les jeunes et nouveaux athlètes à s’épanouir à travers le sport. Elle a connu du succès tout au long de sa carrière et est un modèle de persévérance », a souligné Jan Hanson, directrice des communications et marketing pour Racquetball Canada.

Une carrière de 27 ans

Membre de l’équipe nationale dès 1988, Josée Grand’Maître ne pouvait pas douter que sa longévité dans son sport durerait plus de deux décennies. « J’ai eu la chance d’être athlète pendant plusieurs étapes de ma vie – j’y ai connu mon partenaire de vie, j’ai élevé un enfant,  j’ai poursuivi mon évolution dans ma carrière professionnelle à temps plein… Ces facteurs ont eu une influence considérable sur la disponibilité et la motivation de poursuivre au niveau international », note l’ancienne directrice aux services des athlètes et groupes d’entraînement de l’Institut national du sport du Québec dont elle a fait partie du début de l’aventure en 1997 lors de la création du Centre national multiport-Montréal.
« J’ai toujours eu beaucoup de soutien de ma famille, ce qui m’a permis de mieux concilier mes rôles de maman, d’athlète et mon travail », ajoute Grand’Maître qui planifiait ses vacances selon son calendrier de compétitions. « Ce sont des éléments qui ont contribué à prolonger ma carrière. »
« Je suis fière d’avoir été compétitive sur la scène internationale pendant toutes ces années et d’avoir performé jusqu’à la fin.»
Sans savoir que ce serait sa dernière  sortie internationale, Grand’Maître a remporté le bronze en double aux côtés de Frédérique Lambert aux Championnats panaméricains de 2014 qui avaient lieu en Bolivie. « Nous avons presque réussi à battre les Mexicaines, l’équipe dominant l’épreuve de double depuis plusieurs années », se souvient-elle.

Place aux Jeux panaméricains de Toronto!

Athlète de la délégation canadienne des Jeux panaméricains de 1995 à Mar del Plata,  de 1999 à Winnipeg, de 2003 à Saint-Domingue et de 2011 à Guadalajara, la nouvelle retraitée ne ratera pas pour autant l’édition 2015 qui s’est amorcée le 10 juillet à Toronto. Elle est active au sein de l’équipe de mission.
« C’est un défi extrêmement motivant. Après avoir accompagné pendant 14 ans des entraîneurs et des athlètes dans leur quotidien, je les accompagne maintenant à se préparer et performer à de grands Jeux en tant que partenaire de performance. C’est un privilège. »
Josée Grand’Maître est dans la métropole canadienne à accueillir les athlètes et entraineurs canadiens. « Nous avons une super équipe pleine d’énergie à transmettre aux quelques 1300 membres de notre délégation, la plus grande équipe Canada jamais encadrée par le COC! »

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant

Laissez votre commentaire





Tous les champs sont obligatoires