L’équipe des sciences du sport de l’INS Québec : innover pour mieux conseiller

L’équipe des sciences du sport de l’INS Québec : innover pour mieux conseiller

Dans leur quête visant à gagner de précieux centièmes de secondes, à améliorer l’efficacité des gestes, ou encore à exécuter la figure parfaite, les athlètes et leurs entraîneurs se posent de nombreuses questions. Grâce à son expertise, l’équipe scientifique de l’INS Québec leur fournit des réponses personnalisées afin de les conseiller sur divers éléments clés de la performance sportive.

Un ajout à l’équipe permet désormais de répondre à encore plus de questions : Julien Clément !

Ingénieur et docteur en biomécanique, Julien aide athlètes et entraîneurs à rendre plus concrets et quantifiables des déterminants de la performance. Son expertise permet aux entraîneurs et à leurs athlètes de mesurer et quantifier les mouvements, la puissance, les efforts, ou encore la charge d’entraînement, pour ne nommer que quelques aspects de la performance sportive dans lesquels l’analyse du mouvement peut être utile et profitable.

Selon Mathieu Charbonneau, biomécanicien du sport à l’INS Québec depuis 2009,
« Nous sommes dorénavant en mesure d’offrir des services que nous percevions comme pratiquement impossibles avant l’arrivée de Julien ». Le principal intéressé est un passionné des problèmes concrets et des applications directes de son expertise : « Je travaille sur les détails biomécaniques qui feront la différence. Partout où il y a du mouvement, des techniques innovantes et de pointe nous permettent maintenant de cerner avec plus d’acuité des ajustements pertinents à apporter ».

Pour résumer le travail de Julien Clément, mentionnons qu’une fois les nombreuses données de mouvement recueillies, il sélectionne celles qui sont pertinentes pour répondre à l’objectif de départ, effectue les analyses qui s’imposent, et en dégage des solutions appropriées au contexte. Les résultats quantitatifs permettent d’arriver à des conseils concrets. Il génère des rapports pertinents et intelligibles que les entraîneurs utilisent pour prendre de bonnes décisions.

« On détermine les données à examiner et les conclusions à communiquer en fonction d’objectifs préalablement établis. On est en mesure de proposer des solutions quantitatives plus rapidement et pour plus de sports grâce à l’apport de Julien. Auparavant, une grande partie de l’analyse du mouvement se faisait exclusivement à l’aide de l’analyse vidéo et était souvent subjective », dit Mathieu Charbonneau. Les méthodes d’analyse développées permettent d’identifier des indices d’amélioration et de parvenir à des correctifs quantitatifs.

« En paranatation, nous avons placé des accéléromètres sur le sacrum des athlètes. Les données recueillies nous ont permis de calculer leur vitesse instantanée, ainsi que des indices de symétrie du mouvement et de coordination bras-jambes, qui ont mené à des recommandations techniques utiles et faciles à mettre en application, précise Julien Clément. Par exemple, nous avons fait des recommandations à une athlète puis nous sommes retournés prendre de nouvelles mesures quelques semaines plus tard. Les données montraient une nette amélioration de l’efficacité de propulsion. », raconte Julien Clément.

« Les possibilités d’application des techniques d’analyse que développe Julien sont infinies. Les travaux se poursuivent donc pour les appliquer à d’autres sports » ajoute Guy Thibault, directeur Sciences du sport de l’Institut.

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant

Laissez votre commentaire





Tous les champs sont obligatoires