MISES À JOUR DU COMITÉ CONSULTATIF DE MÉDECINE SPORTIVE – 17 mars 2020

Communiqué d’information COVID-19

MISES À JOUR DU COMITÉ CONSULTATIF DE MÉDECINE SPORTIVE

Mise à jour #5 – 17 mars 2020

Au 17 mars, le nombre de cas confirmés de COVID-19 s’élevait à plus de 183 000 dans le monde, dont environ 80 000 ont récupéré et plus de 7 100 sont morts. Les plus importantes hausses de cas continuent d’être enregistrées en Europe, notamment en Italie, en France, en Allemagne et en Espagne. Cent soixante et un pays ont signalé des cas de COVID-19. L’OMS a déclaré la COVID-19 comme étant une pandémie.

Au Canada, les chiffres sont en hausse, avec plus de 440 cas confirmés, dont 4 décès dans une maison de soins infirmiers en Colombie-Britannique et un décès en Ontario. L’Agence de la santé publique du Canada affirme toujours que le risque global d’infection au Canada est faible, mais le pays tout entier doit travailler ensemble pour « aplatir la courbe épidémique » (ralentir le taux de transmission afin qu’à son maximum, la charge de cas ne dépasse pas la capacité de notre système de santé).

Les conseils très fermes qui existent déjà sur l’importance de l’hygiène des mains et du visage et de la « distanciation sociale » tiennent toujours.

 

Mise à jour des recommandations du gouvernement du Canada:

  • Tout voyage non essentiel à l’extérieur du Canada doit être évité.
  • Tous les Canadiens actuellement à l’étranger sont priés de revenir au Canada le plus rapidement possible.
  • Tous les voyageurs qui reviennent de n’importe quelle destination, y compris des États-Unis, sont tenus de s’isoler pendant 14 jours à compter de la date de leur retour (voir l’infographie ci-dessous pour des informations spécifiques sur ce qu’implique l’isolement volontaire).
  • Les frontières canadiennes sont désormais fermées, sauf pour les citoyens canadiens, les résidents permanents et les citoyens américains.
  • Si vous présentez des symptômes (fièvre, toux, écoulement nasal, mal de gorge) au moment de monter à bord d’un avion pour rentrer au Canada, vous ne serez pas autorisé à prendre le vol.
  • Les compagnies aériennes réduisent leur capacité et les vols (par exemple, Air Canada fonctionne à 50 pourcent de sa capacité normale), de sorte qu’il peut être difficile de revenir au Canada plus tard.
  • À partir du 18 mars, les arrivées internationales par avion (à l’exception des États-Unis, des Caraïbes et du Mexique) ne passeront plus que par Toronto, Montréal, Calgary ou Vancouver.
  • Le dépistage est accru et des conseils sur l’isolement volontaire sont donnés dans tous les aéroports (voir le lien infographique ci-dessous).
  • Tous les Canadiens sont priés de rester à la maison et de travailler depuis leur domicile, de pratiquer la distanciation sociale (2 m de distance) si possible.

APPRENEZ LA DIFFÉRENCE : AUTO-SURVEILLANCE, AUTO-ISOLEMENT ET ISOLEMENT POUR LA COVID-19

Sports et instituts:

  • Le CIO demeure déterminé à ce que les Jeux de Tokyo se déroulent dans les délais impartis et s’occupe du système de qualification par l’intermédiaire des fédérations sportives internationales.
  • Voir le communiqué du CIO
  • Les épreuves de qualification et de sélection pour Tokyo 2020 continuent d’être annulées.
  • Le CIO et le CIP travaillent avec les fédérations sportives internationales pour mettre au point des processus de qualification alternatifs équitables.
  • L’INS, l’ICSO, l’ICSC, l’ICSP, le CCSS, le CCSM et le CCSA sont tous fermés. De nombreux membres du personnel font du télétravail. Contactez votre institut ou centre régional par courriel pour plus de détails.
  • Athlétisme Canada a fermé ses centres de l’Est et l’Ouest le 16 mars 2020.
  • Un cas positif a été confirmé lors de la Coupe du monde de ski de fond à Québec. Il s’agissait d’un athlète international qui s’est immédiatement isolé à son arrivée, mais il a été conseillé aux membres de l’équipe canadienne de s’isoler pendant 14 jours après avoir quitté Québec.
  • Comme indiqué précédemment, les athlètes ne devraient pas consulter un médecin des cliniques des ICS pour des problèmes respiratoires (toux, fièvre, écoulement nasal, maux de gorge). Consultez les autorités locales de santé publique ou les médecins en chef par téléphone ou par courriel pour discuter du traitement, de l’isolement ou du besoin de dépistage.
  • Au cours des 48 dernières heures, de nombreuses fermetures et restrictions ont été imposées aux rassemblements publics, aux restaurants, aux bars, aux casinos, aux gymnases, aux bibliothèques, etc. dans tout le pays. Cela varie d’une région à l’autre. Pour plus de détails et de précisions, consultez les liens des provinces ici (LIENS DES PROVINCES) ou les liens de votre propre ville

Milieu d’entraînement:

  • Les ONS doivent empêcher les athlètes, les entraîneurs et le personnel présentant des symptômes d’assister aux entraînements.
  • Les avis médicaux recommandent de s’isoler en restant chez soi et en évitant les rassemblements de masse et les transports publics. L’entraînement à l’extérieur (par exemple la course à pied) est autorisé dans l’isolement ; il faut éviter les rassemblements sociaux ou les groupes d’entraînement.
  • Un espacement de 2 mètres ou plus pour les athlètes en exercice (équivalent à 4m2 = 45pi2 de surface au sol par athlète dans les espaces intérieurs) est recommandé et devrait être adopté par les ONS en termes d’espacement des athlètes et des équipements.
  • Si les installations d’entraînement sont encore accessibles, les ONS devraient vérifier auprès des services de nettoyage des installations les liquides de nettoyage utilisés et l’amélioration des pratiques afin de garantir une efficacité optimale des produits et de s’assurer que le nettoyage est axé vers les surfaces fréquemment touchées par les mains plutôt que vers les sols et les murs, etc.
  • Les ONS devraient revoir attentivement les entraînements dans les lieux publics qu’ils ne peuvent pas contrôler afin d’améliorer les pratiques d’hygiène ou l’espacement social approprié pour les athlètes. Ils devraient envisager l’utilisation en dehors des heures d’achalandage et leur implication en ce qui concerne le nettoyage.

Santé mentale:

  • Il est important de s’occuper de la santé mentale des athlètes dont l’entraînement ou la qualification pour les Jeux d’été de 2020 ont pu être interrompus par cette pandémie.
  • Les athlètes peuvent contacter par courriel des professionnels de la santé mentale ou des consultants en performance mentale auprès de leur ONS ou des instituts régionaux.
  • Veuillez consulter le lien infographique de Plan de match ci-dessous pour des conseils supplémentaires.

GUIDE DE RESSOURCES SUR LA SANTÉ MENTALE DES ATHLÈTES DE L’ÉQUIPE NATIONALE CANADIENNE

Lire la suite du communiqué ici

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant

Laissez votre commentaire





Tous les champs sont obligatoires