MISES À JOUR DU COMITÉ CONSULTATIF DE MÉDECINE SPORTIVE – 23 mars 2020

Communiqué d’information COVID-19

MISES À JOUR DU COMITÉ CONSULTATIF DE MÉDECINE SPORTIVE

Mise à jour #8 – 23 mars 2020

Le nombre de cas confirmés de COVID-19 est de plus de 350 000 dans le monde, avec environ 100 000 cas qui ont récupéré et plus de 15 000 décès. Le nombre de nouveaux cas continue d’augmenter rapidement. Plus de 32 000 nouveaux cas ont été signalés dans le monde hier, les plus fortes hausses ayant été observées aux États-Unis, en Italie et en Allemagne.

Au Canada, les chiffres continuent d’augmenter rapidement, avec près de 1 500 cas confirmés et 20 décès. L’Agence de la santé publique du Canada affirme toujours que le risque global d’infection au Canada est faible, mais le nombre de cas a augmenté de façon spectaculaire au cours de la semaine dernière. Le 22 mars, 142 nouveaux cas ont été signalés, après deux jours de près de 250 nouveaux cas par jour. Notre priorité nationale et mondiale actuelle doit être de continuer à ralentir la propagation de cette maladie.

Hier, le COC et le CPC ont pris la décision difficile de ne pas envoyer une équipe à Tokyo en 2020 afin de minimiser les risques pour les athlètes qui estiment devoir continuer à s’entraîner pour juillet 2020 et de minimiser les risques pour leurs familles et leur communauté.

Hygiène et précautions sociales :

  • Tous les Canadiens et Canadiennes devraient rester à la maison, travailler à domicile et faire de l’exercice à la maison dans la mesure du possible.
  • Maintenir une distance de 2 mètres par rapport aux autres personnes.
  • Il existe désormais un ordre de préférence en ce qui concerne la toux et les éternuements.
  1. Le mieux est d’expulser les gouttelettes dans des mouchoirs jetables, de les jeter de façon sûre, puis de se laver ou de se désinfecter immédiatement les mains.
  2. L’expulsion des gouttelettes respiratoires dans le creux du coude est préférable à une main non protégée mais non optimale, car le virus reste alors sur les vêtements ou sur la peau du coude et doivent ensuite être lavés.

Pour la protection des autres : supposez que vous êtes infecté et comportez-vous comme tel.

Pour votre propre protection : supposez que la personne avec qui vous êtes est infectée et comportez-vous comme tel.

Recommandations de voyage du gouvernement du Canada :

  • Tout voyage non essentiel à l’extérieur du Canada doit être évité, la frontière américaine est fermée à la circulation non essentielle. Tous les Canadiens actuellement à l’étranger sont priés de revenir au Canada le plus rapidement possible.
  • Tous les voyageurs qui reviennent de n’importe quelle destination étrangère sont tenus de s’isoler pendant 14 jours à compter de la date de leur retour (voir l’infographie ci-dessous pour des informations spécifiques sur ce qu’implique l’isolement volontaire). ). Shelley Can we add the PHAC canada infographic

APPRENEZ LA DIFFÉRENCE : AUTO-SURVEILLANCE, AUTO-ISOLEMENT ET ISOLEMENT POUR LA COVID-19

Sports et instituts :

  • Le RISOP soutient pleinement la décision prise hier par le COC et le CPC de ne pas envoyer d’athlètes aux Jeux d’été de Tokyo s’ils ont lieu cette année.
  • Pour l’instant, il est fortement recommandé aux athlètes de diminuer les programmes d’entraînement visant à atteindre une capacité de performance maximale aux Jeux d’été de Tokyo 2020, et de s’entraîner plutôt modérément, isolés des autres, afin de maintenir une bonne santé générale, de travailler la stabilité, le gainage, la qualité fondamentale des mouvements, etc.
  • Sous la supervision des entraîneurs de leur ONS, les athlètes devraient solliciter des services de soutien spécifiques pour gérer les transitions en matière d’exercice, de nutrition et de besoins de santé. Les premiers contacts recommandés pour les questions de santé physique et mentale devraient être les médecins de l’ONS et les prestataires de services de psychologie du sport et de préparation mentale de l’ONS. Les athlètes qui n’ont pas accès aux professionnels de la santé des ONS peuvent obtenir des conseils auprès des professionnels compétents des instituts et centres du RISOP énumérés ci-dessous :

ICS Pacifique

  • Médecin en chef, Dr. Paddy McCluskey (250-588-6076 / pmccluskey@csipacific.ca)
  • Responsable de la nutrition, Susan Boegman (250-882-7001 / sboegman@csipacific.ca)
  • Responsable de la psychologie du sport (778-678-8088 / shoar@csipacific.ca)

ICS Calgary

  • Coordonnatrice médicale, Madeline Cosh (587-830-2240 / mcosh@csicalgary.ca)
  • Médecin en chef, Dr. Brian Benson (587-830-2240 / bbenson@csicalgary.ca)
  • Responsable de la nutrition, Kelly Drager (kdrager@csicalgary.ca)
  • Responsable de la préparation mentale, Frank van den Berg (fvdberg@csicalgary.ca))

CCS Saskatchewan

  • Responsable des services aux athlètes, Kia Schollar (kschollar@sasksport.ca)
  • Conseillère Plan de match, Lisa Hoffart (lhoffart@mygameplan.ca)

CCS Manitoba

  • Responsable des services aux athlètes, Scott Sywy (scott@cscm.ca)

ICS Ontario

  • Coordonnatrice médicale – Haginaa Sivapunniyan (647-725-4105 / sportmedicine@csiontario.ca)
  • Médecin en chef, Dr. Doug Richards (647-725-4105 / drichards@csiontario.ca)
  • Responsable de la nutrition, Nicole Springle (416-596-1240 poste 215 / nspringle@csiontario.ca)
  • Responsable de la préparation mentale / Conseiller Plan de match, Rolf Wagschal (647-725-9927 / rwagschal@csiontario.ca)

INS Québec

  • Secrétaire médicale, Pascale Couillard (514-255-1000 poste 301 / medical@insquebec.org )
  • Médecin en chef, Dr. Suzanne Leclerc (514-531-7297 / sleclerc@insquebec.org)
  • Nutritionniste en chef, Erik Sesbreno (514-291-4830 / esebreno@insquebec.org)
  • Responsable de la préparation mentale, Amélie Soulard (819-349-7600 / asoulard@insquebec.org)
  • Conseillère Plan de match, Caroline Truchon (514-581-1017 / ctruchon@insquebec.org)

CCS Atlantique

  • Responsable des services aux athlètes et de Plan de match, Meaghan Donohue (506-453-4500)

Entraînement et milieux d’entraînement :

  • Il est actuellement recommandé que tous les Canadiens et les Canadiennes restent à la maison et fassent de l’exercice à la maison dans la mesure du possible.
  • Les Canadiens et les Canadiennes qui devraient s’isoler pour des raisons de voyage récent, de symptômes de maladie ou de contact avec des personnes malades ne devraient PAS s’entraîner à l’extérieur ; ils doivent rester chez eux.
  • Il est conseillé aux athlètes présentant des symptômes de maladie de ne pas faire d’exercice et de consulter un médecin.
  • Il est fortement recommandé aux athlètes de diminuer leurs programmes d’entraînement visant à réaliser des gains de performance liés à la préparation pour Tokyo.
  • Pour un programme à domicile, les athlètes doivent travailler spécifiquement avec leur DHP et les entraîneurs de l’équipe pour leurs besoins.
  1. Vous devez faire de l’exercice seul dans les espaces ouverts ou dans votre maison, conformément aux recommandations actuelles.
  2. Respectez la consigne d’espace de 2m entre chaque personne.
  3. Ne partagez pas l’équipement ; chaque athlète doit utiliser son propre équipement.
  4. Si vous vous entraînez dans un espace intérieur, lavez-vous ou désinfectez vos mains avant et après avoir touché un équipement ou une surface. Désinfectez toutes les surfaces touchées avec des désinfectants approuvés par l’EPA (alcool à 70 %, chlorures d’ammonium quaternaire, peroxyde d’hydrogène à 4 %).

Santé mentale :

Les athlètes sont encouragés à consulter le préparateur mental/psychologue sportif de l’ONS ou à parler avec un médecin en chef (voir les coordonnées ci-dessous) pour répondre à leurs besoins en matière de santé mentale. Les services supplémentaires de soutien à la santé mentale comprennent:

  • Les responsables de la santé mentale de leur ICS/CCS tel qu’énumérés ci-dessus
  • Plan de match : https://mygameplan.ca/ressources/sante
  • Centre canadien de la santé mentale et du sport (CCSMS) tel qu’indiqué ci-dessous
  1. Les demandes peuvent être faites en ligne, par courriel ou par téléphone :
  2. En ligne : ccmhs-ccsms.ca/refer
  3. Par courriel : INFO@CCMHS-CCSMS.CA
  4. Communiquez avec Poppy DesClouds, CPM, coordonnatrice des soins du CCSMS au 613-454-1409 poste 2090

Les partenaires nationaux du sport ont créé un groupe de travail sur la santé mentale dans le cadre de la COVID-19 qui coordonnera le partage des meilleures pratiques au sein de la communauté des consultants en préparation mentale et des psychologues du sport. Les initiatives nationales seront dirigées par le groupe de travail, si nécessaire, en réponse aux demandes et aux besoins des ONS. Pour plus d’informations, veuillez contacter votre ONS ou votre consultant en préparation mentale du RISOP/psychologue du sport ou votre médecin en chef (voir les coordonnées ci-dessous).

 

Nutrition pour les athlètes en isolement :

Même si les athlètes peuvent se retrouver isolés pendant la pandémie de Covid-19, il est important de penser à la nutrition.  Travaillez directement avec le nutritionniste de votre équipe ou de votre institut et suivez ces quelques conseils pour vous assurer que vous adaptez votre alimentation à vos besoins actuels et pour maintenir les gains d’entraînement que vous avez obtenus tout au long de l’année, tout en gardant un état de santé optimal.

  • RESPECTEZ UN HORAIRE DE REPAS RÉGULIER : Cela permettra d’éviter l’ennui et de manger sans réfléchir, ce qui peut entraîner un excès de calories non désirées (et non nécessaires) ! Demandez-vous d’abord si vous avez faim, si OUI, PLANIFIEZ ce que vous allez prendre, et prêtez attention aux signaux de satiété et arrêtez-vous quand vous êtes rassasié !
  • PORTEZ ATTENTION AUX FIBRES : Si vous bougez moins en raison de l’espace restreint, assurez-vous de consommer quotidiennement une quantité suffisante de fibres solubles et insolubles afin de maintenir la motilité intestinale tout en vous aidant à vous sentir rassasié plus longtemps, évitant ainsi les fringales devant Netflix en fin de soirée.
  • RESTEZ HYDRATÉ : La déshydratation peut augmenter les niveaux d’hormones de stress, ce dont nous n’avons pas besoin en ce moment.  Buvez de 2 à 4 litres de liquide comme de l’eau, de l’eau gazeuse, du thé, du café, du lait ou de petites quantités de jus de fruits. Si au réveil, votre première urine est de la couleur d’une limonade, c’est que vous voulez. Limitez votre consommation d’alcool !
  • RÉDUISEZ L’APPORT ÉNERGÉTIQUE GÉNÉRAL : Selon le type d’entraînement que vous faites à la maison, il est fort probable que votre volume total et vos intensités soient réduits par rapport aux charges d’entraînement normales.  La réduction sera individuelle mais peut atteindre en moyenne 500 à 1000 calories par jour, principalement de la part des féculents, des glucides (céréales et fruits) et des gras. Voir l’exemple ci-dessous. CONSEIL : réduisez la taille habituelle de votre assiette/bol pour diminuer les portions globales et limiter le grignotage.
  • GARDEZ UN TAUX DE PROTÉINES ÉLEVÉ : Il est important de maintenir votre apport régulier en protéines, car cela permettra de minimiser toute perte de masse musculaire maigre en raison de la diminution de l’entraînement en musculation. Concentrez-vous sur les protéines de haute qualité : volaille, viande, poisson (en conserve ou séché), œufs, produits laitiers (et produits sans lactose), soya (edamame), et quinoa (bon substitut quand il n’y a pas de riz!).
  • MAINTENEZ VOTRE PROTOCOLE RÉGULIER DE SUPPLÉMENT NUTRITIONNEL : Cela signifie que si vous preniez par exemple du fer, de la vitamine D, de la B12, etc. pour des carences cliniques, N’OUBLIEZ PAS DE CONTINUER À LES PRENDRE !

Mise à jour du Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) :

  • Le CCES a considérablement réduit ses activités, ne procédant à des tests que lorsque cela est nécessaire et possible. (Lire la mise à jour de notre déclaration : https://cces.ca/fr/news/mise-jour-declaration-du-cces-concernant-la-covid-19)
  • Le CCES respecte les directives des responsables de la santé publique et toute décision de procéder à un test est prise en tenant pleinement compte de la santé des athlètes, du personnel chargé du prélèvement des échantillons et de la santé publique.
  • Pendant cette période, les athlètes sont toujours soumis au PCA.
  • Les athlètes qui font partie du groupe cible d’athlètes soumis aux contrôles du CCES ou de leur fédération internationale doivent compléter leur dossier du mieux qu’ils peuvent avant les dates limites.
  • Il est rappelé aux athlètes de vérifier le statut des médicaments en utilisant le DRO global (www.globaldro.com) et de soumettre une demande d’autorisation d’usage à des fins thérapeutiques si une substance interdite leur a été prescrite.

L’équipe des services aux athlètes du CCES est également disponible pour offrir un soutien pour l’apprentissage en ligne

Lire la suite du communiqué ici

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant

Laissez votre commentaire





Tous les champs sont obligatoires