Services médico-sportifs de l’INS Québec

Le rôle de la physiothérapie dans la préparation de l’équipe nationale de nage synchronisée

 

Par Kathleen Smith, physiothérapeute

 

Mon poste de physiothérapeute de l’Équipe nationale de nage synchronisée inclut le traitement de blessures et la réadaptation des athlètes mais aussi la prévention des blessures. Lorsque les athlètes n’ont aucune blessure, elles peuvent se concentrer à 100% sur leur entraînement afin d’atteindre leur plein potentiel pour les Jeux olympiques.

 

Afin de réaliser cet objectif, ici à l’INS Québec, nous avons développé des évaluations fonctionnelles spécifiques au sport que nous faisons deux à trois fois par année avec l’équipe. Nous filmons des mouvements et des exercices qui sollicitent les athlètes autant en entraînement à sec que dans l’eau. Ensuite, nous analysons les vidéos pour identifier les caractéristiques des mouvements les moins réussis puis nous développons un plan d’exercices individuel à chaque athlète. En répétant le visionnement des vidéos, nous pouvons également suivre l’amélioration de l’athlète et s’assurer que nos interventions ont fait une différence. En fin de compte, notre objectif est d’optimiser l’efficacité des gestes pour réduire le stress sur les jointures et les muscles et ainsi permettre aux systèmes des nageuses synchronisées d’endurer la charge élevée d’entraînement qu’exige le sport de haut niveau. Afin d’être efficaces, les athlètes ont besoin de mobilité, de force et d’un excellent contrôle moteur. La physiothérapie permet de travailler et d’améliorer ces qualités.

 

Kathleen montre le mouvement à l'athlète

Kathleen montre le mouvement à l’athlète

 

Kathleen et Evelyne analysent le mouvement

Kathleen et Evelyne analysent le mouvement

 

Le développement d’exercices spécifiques et individuels aux athlètes de nage synchronisée représente pour moi un défi amusant. Ce sport exige beaucoup de flexibilité pendant que des mouvements rapides et complexes sont exécutés. Les athlètes sont aussi habituées d’apprendre des chorégraphies compliquées en un court laps de temps. Sans mentionner qu’elles le font à l’envers sous l’eau en retenant leur souffle ! Ceci dit, je dois constamment faire du « brainstorming » pour trouver de nouvelles façons de solliciter les athlètes durant leurs programmes d’exercices.

 

Lorsque des blessures surviennent, un énorme effort d’équipe prend place et la communication devient notre outil le plus important afin d’assurer la santé de l’athlète. Je travaille de près avec une équipe exceptionnelle incluant un médecin sportif, une nutritionniste, des préparateurs physiques, un physiologiste et plusieurs autres intervenants. La collaboration avec les entraîneurs est aussi très importante lorsque les blessures exigent que l’athlète apporte une modification à son entraînement mais qu’elle doit en même temps rester active afin de limiter les pertes de forme physique.

 

image1

Kathleen dans la Clinique médico-sportive de l’INS Québec

 

Un des avantages de mon poste, c’est d’avoir la chance de voyager avec l’équipe autour du monde. Durant les deux dernières années nous nous sommes rendues en compétition et en camps d’entraînement à Québec, Pékin, Rio de Janeiro, en Floride, en Slovaquie et en Russie. J’ai aussi eu la chance, l’été dernier, de faire partie de l’Équipe du Canada à domicile aux Jeux panaméricains de Toronto. Ces journées de travail sont longues mais tellement enrichissantes.

 

Une journée de travail pour un physiothérapeute qui est sur la route inclus les échauffements, l’observation de l’équipe, effectuer des traitements entre les entraînements et après les entraînements et aider les athlètes dans leur rétablissement.

 

Même si je ne vais pas aux Jeux olympiques avec le duo olympique, j’ai bien hâte de passer quelques semaines avec elles au camp d’entraînement pré-Olympique !

 

À propos du service médico-sportif

L’Institut national du sport du Québec est la seule organisation du genre au Canada à opérer sa propre clinique aménagée à même le Complexe de l’INS Québec au Parc olympique et offrant un encadrement comparable aux meilleures pratiques mondiales. L’équipe médicale vise l’excellence et l’efficacité des traitements afin de permettre à tous les athlètes d’offrir le meilleur d’eux-mêmes.

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant

Laissez votre commentaire





Tous les champs sont obligatoires