Tokyo 2021
Olympique
Paralympique
Beijing 2022
Olympique
Paralympique
Tokyo 2021
Olympique
Paralympique
Beijing 2022
Olympique
Paralympique
Tokyo 2021
Olympique
Paralympique
Beijing 2022
Olympique
Paralympique

Science au service des athlètes

Biomécanique

Les biomécaniciens de l’INS Québec analysent les mouvements sportifs afin d’améliorer la performance et réduire le risque de blessure. Par exemple, des mesures biomécaniques effectuées durant l’effort à l’aide des capteurs dynamométriques positionnés sur divers membres de l’athlète apportent de l’information cruciale en lien avec la performance. De même, des mesures et des analyses vidéo fournissent rapidement une rétroaction utile à l’apprentissage et au perfectionnement de gestes complexes, tout en éclairant les analyses techniques que doivent effectuer les entraîneurs pour bien encadrer les athlètes.

Nutrition

Les nutritionnistes de l’INS Québec conseillent les athlètes en tout ce qui a trait à l’alimentation afin d’améliorer leur performance et diminuer les risques de problèmes de santé. Ils analysent la consommation d’aliments afin notamment de s’assurer d’une disponibilité énergétique optimale.

Au laboratoire de nutrition de l’Institut, les athlètes apprennent à cuisiner selon les recommandations des nutritionnistes. À l’INS Québec, on peut également mesurer la composition corporelle des athlètes avec un Bod Pod. Cet appareil non invasif et précis utilise la pléthysmographie par déplacement d’air pour déterminer la densité corporelle, ce qui permet d’apprécier la masse maigre et la masse grasse du corps.

Physiologie

Les physiologistes de l’INS Québec testent, analysent et interprètent les réponses et adaptations de l’organisme à l’effort.

Dans le laboratoire de physiologie de l’exercice, on peut notamment mesurer la consommation maximale d’oxygène (VO2max) et l’efficacité de la gestuelle, à l’aide du chariot métabolique Vmax. On utilise aussi l’appareil métabolique portable Cosmed K5 pour tester des athlètes sur le terrain de sport. Le tapis roulant h/p/cosmos convient aux athlètes de haut niveau en permettant de varier la vitesse et la pente sur une vaste étendue. On utilise également d’autres appareils pour mieux simuler le sport, par exemple, des ergocycles Lode et des ergomètres simulant le kayak ou le canoë.

La récupération et la régénération sont au cœur du travail des physiologistes. À la clinique du sommeil de l’INS Québec, les athlètes peuvent utiliser des lits à jet massant pour une récupération accélérée ou un sommeil davantage réparateur. Ils ont également la possibilité d’évaluer leur activité durant leur sommeil de façon très précise à partir d’accéléromètres digitaux triaxiaux Motion Watch© . L’objectif est d’abord d’améliorer leur sommeil, mais aussi d’élaborer des stratégies individuelles qui ont pour but de limiter les effets négatifs des vols prolongés nécessaires pour se rendre sur les sites d’entraînement ou de compétition.

L’INS Québec offre aux athlètes un service visant à améliorer la récupération physique et mentale qui mise sur des technologies et des protocoles innovants, fondés sur les développements scientifiques les plus récents. Les athlètes ont par exemple accès à des stimulateurs de flux sanguin tel que le VeinoplusSport© , des bains froids (qui permettent, suivant certains protocoles, d’atténuer les courbatures) et des méthodes d’avant-garde favorisant la détente, le repos et, donc, la régénération entre les séances intensives d’entraînement.

Préparation mentale

Les préparateurs mentaux de l’INS Québec utilisent des méthodes basées sur la psychologie et les sciences cognitives pour développer les habiletés mentales et cognitives des athlètes dans le but d’optimiser la performance tout en favorisant le plaisir et l’autonomie.
Parmi les méthodes utilisées, il y a notamment les techniques de relaxation, de pleine conscience, d’imagerie, des séances de créativité ou encore d’entraînement perceptivo-cognitif.

Préparation physique

Les préparateurs physiques de l’INS Québec développement et administrent des protocoles d’entraînement sur mesure permettant le développement des qualités physiques des athlètes.

À l’aide du test de saut vertical sur plateforme de force, les préparateurs physiques mesurent l’impulsion, la force et le temps de vol, ainsi que d’autres indices de la fonction neuromusculaire, très utiles dans le suivi de la charge quotidienne d’entraînement des athlètes et la modulation du programme de préparation physique.

Pendant les séances de sprints de course à pied, de natation ou de patinage (effectués de façon assistée ou avec résistance), les préparateurs physiques de l’INS Québec peuvent mesurer la puissance, la force, la vitesse et l’accélération à l’aide d’un appareil portable, le 1080 Sprint. On fait également le suivi de l’aptitude à changer rapidement de direction.

Suivi de la performance

Les athlètes, les entraîneurs, les cadres sportifs et le personnel scientifique et médical de l’INS Québec utilisent un système informatique sur mesure (Hexfit© – version INS Québec) qui permet d’enregistrer, d’organiser, de partager et présenter des données scientifiques, sportives et médicales sous forme de tableaux de bord actualisés en temps réel. Cela facilite le travail de tous les membres de l’équipe de soutien intégré qui doivent constamment prendre des décisions objectives favorisant les performances tout en diminuant les risques de blessure ou d’entraînement excessif.

Plusieurs appareils permettent aux scientifiques de l’INS Québec de faire des mesures physiologiques de performance. Par exemple, à l’aide d’un test maximal avec augmentation progressive de la vitesse, on peut évaluer en piscine l’aptitude cardio respiratoire tout en suivant l’évolution de paramètres clés au fil des paliers : perception de l’effort, fréquence cardiaque, concentration sanguine de lactate, etc. En altitude, on utilise un saturomètre au doigt pour mesurer le taux d’oxygène dans le sang.